Eugène Ebiche

1896 1987
(Pologne) 1896 /   (Pologne) 1987

Issu d’un milieu aisé, Eugène Ebiche étudie dès 1912 aux Beaux-Arts de Cracovie avec Jacek Malczewski et Wojciech Weiss. Il termine ses études en 1920 et commence à exposer au palais des Arts de Cracovie. Si ses premières toiles présentent certains traits stylistiques communs avec les formistes, Ebiche n’a pourtant pas donné son adhésion au groupe. Coloriste avant tout, il se détache peu à peu du sujet au profit de formes floues.

En 1922, appuyé par l’académie des Beaux-Arts de Cracovie, il part pour Paris et reçoit une bourse du gouvernement français. Il s’installe à Montparnasse et se lie avec le groupe d’artistes polonais. Ebiche est également l’ami des écrivains Francis Ponge et Roger Martin du Gard. Ce dernier s’inspire de l’artiste pour composer un des personnages de son roman Les Thibault.

Il remporte un premier grand succès au Salon d’Automne de 1925 et le critique d’art Waldemar George dira au sujet d’une de ses toiles que « c’était là l’un des tableaux les mieux harmonisés de toute l’exposition ». Il signe un premier contrat avec Zborowski en 1926 puis avec la galerie Georges Bernheim en 1930. Le collectionneur Jonas Netter acquiert de nombreuses toiles du peintre. Ebiche a maintenu toute sa vie des relations étroites avec son pays natal. En 1926, à l’occasion de la IIIe exposition de la corporation des Artistes plasticiens de Cracovie, « Jednorog » (Licorne), il présente dix-sept tableaux en Pologne.

En 1939, il rentre en Pologne et emprunte le nom de Narth pour cacher son judaïsme, ce qui lui permet d’enseigner aux Beaux-Arts de Cracovie. En 1945, il est nommé au poste de recteur de l’académie des Beaux-Arts de Cracovie et sera l’auteur d’importantes réformes notamment au sein du groupe des coloristes. I enseigne à partir de 1950 aux Beaux-Arts de Varsovie et prend part aux expositions organisées dans toute la Pologne.