François Zdenek EBERL

1887 1962
 (Богемия) (République Tchèque) 1887 /   (France) 1962

François Zdenek Eberl entre aux Beaux-Arts de sa ville natale en 1905. Après deux ans d'apprentissage il part visiter Stockholm, Munich et Amsterdam.

Eberl arrive à Paris en 1912, s'installe à Montparnasse et commence en 1913, à exposer dans les salons parisiens.

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, il s'engage dans l'armée française.

De retour à Paris en 1919, il fait connaissance à Montmartre de Francis Carco, Roland Dorgeles et Pierre Mac-Orlan qui soutiennent sa peinture et pour lesquels il réalise des illustrations. Eberl puise son inspiration dans le folklore parisien. Ses sujets favoris sont les scènes de rue, les boites de nuit, la vie des “pauvres de Paris” et surtout les portraits de femmes, qu’Arsène Alexandre nommera les “Jocondes du trottoir” (Préface de l’exposition Galerie Bernheim-Jeune, Paris, 1929).

En 1927, Eberl organise une exposition à Stockholm intitulée "L'Art Français".

A partir de 1930, il partage son temps entre son atelier montmartrois et son atelier du chemin de la Turbie à Monaco. Eberl prend part à la vie artistique de la principauté de Monaco : il est nommé commissaire général de l'exposition "École de Paris" en 1938.

En 1939, Eberl expose au salon d’Automne une toile anti-nazi “Kultur-Kampf”.C'est à Monaco qu'il se réfugie en 1939 et participe activement à la Résistance.

A la Libération, Eberl rentre à Paris et reçoit le prix populiste en 1954. Il meurt en octobre 1962, dans son atelier parisien.



expertise@ecoledeparis.org
tél : 01 77 38 46 51