Meyer-Miron Kodkine

1887 1940
(Lituanie) 1887 /   (France) 1940

Meyer-Miron KODKINE

VILNIUS (LITUANIE) 1887 – CHAMARANDE (FRANCE) 1940

Meyer-Miron Kodkine, fils d’un fabricant d’encre, étudie aux Beaux-Arts de Vilnius puis de Moscou où il expose son travail. Il rencontre sa femme à Vilnius, et divorce peu de temps après la naissance d’un fils qui restera avec sa mère.

 

Kodkine s’installe à Paris en 1924. Passionné d’histoire, il se rend régulièrement à la bibliothèque Sainte-Geneviève pour étudier la vie des personnages qu’il veut peindre. Cultivé, il mène une vie simple et studieuse.

 

 

Lorsque les nazis arrivent en France, il n’envisage pas de s’enfuir. Pourtant, écoutant les conseils de ses amis, il s’engage sur le chemin de l’exode. L’armée allemande bombarde les routes, Kodkine reçoit une balle dans la tempe et meurt le 10 juin 1940. Il est enterré à Chamarande, à vingt kilomètres de Paris.