Léopold-Lévy ( Léopold-Lévy dit)

1882 1966
(France) 1882 /   (France) 1966

Léopold-Lévy est le dernier enfant d'une famille d'industriels. Originaire de Sélestat en Alsace, son père opte pour la France en 1870 pour échapper à la sujétion allemande. Amateur d'art, il fréquente l'Hôtel Drouot, collectionne les œuvres de Courbet, de Corot et donne à son fils le goût de la peinture.

Léopold-Lévy perd son père à l'âge de 11 ans et décide de devenir peintre. Il échoue à l'examen d'entrée aux Beaux-Arts de Paris, fréquente régulièrement le Louvre, admire Cézanne et Renoir. Il fait la connaissance du sculpteur Charles Despiau et du peintre Georges Linaret ( mort brutalement en 1905). Le groupe se réunit pour peindre et discuter au jardin du Luxembourg. Léopold-Lévy réalise des dessins humoristiques pour plusieurs revues dont Rire et Pêle-Mêle.

En 1900, l'artiste expose pour la première fois ses tableaux au Salon des Indépendants, dans les baraquements forains du Cours de la Reine.

En 1914, Léopold-Lévy est mobilisé. A la fin de la Guerre, il quitte Paris pour découvrir l'Italie et la Provence.

C’est à Cassis entre 1920 et 1922, qu’il rencontre Jean Dufy et Jean Marchand. L’année suivante, Léopold-Lévy est à la Ciotat et fréquente Georges Braque et André Derain installés non loin de chez lui.

A partir de 1927, il vit entre Aix-en-Provence et Paris qu’il quitte en 1936, pour diriger le département peinture des Beaux-Arts d'Istanbul. Pendant ces années d'enseignement, il n'expose que deux fois, à l'Académie des Arts d'Istanbul et au Consulat français. De retour en France en 1949, Léopold-Lévy partage son temps entre la Provence et Paris.



expertise@ecoledeparis.org
tél : 01 77 38 46 51