Maurice Blond (Maurice Blumenkrantz dit)

1899 1974
(Pologne) 1899 /   (France) 1974

Le père de Maurice Blond était un commerçant, d'origine russe, et amateur d’art. Les débuts de Maurice sont déjà prometteurs: en 1911, à la suite d’un concours scolaire, une de ses aquarelles est remarquée puis exposée au Musée de Kiev.

Abandonnant momentanément ses ambitions créatrices, Blond entre à l'université de Varsovie en 1922, dans le département des Sciences de la Nature; il revient sur sa décision et suit quelques mois l'enseignement de l'École des Beaux-Arts de Varsovie. Pour subvenir à ses besoins Blond donne des leçons de mathématiques jusqu’en 1923, date de son départ pour Berlin où il fait la connaissance d’Isaac Mintchine venu de Kiev et de Kostia Terechkovitch de Moscou.

En 1924 il arrive à Paris, s'installe à la cité Falguière et se lie avec le groupe des russes : Michel Larionov, Nathalie Gontcharova, Jean Pougny, Pinchus Krémègne et Kostia Terechkovitch avec qui il partage une chambre à Montparnasse.

En 1930, il devient animateur et conseiller artistique de la revue en langue russe “Tchisla”, avec à laquelle il organise de plusieurs expositions.

Volontaire dans l'armée française en 1939, il est démobilisé au début de la guerre dans la région d'Avignon , il se réfugie et travaille pendant deux ans chez un paysan.

A la Libération, Maurice Blond s’établit à Grenoble et peut se consacrer exclusivement à sa peinture. Il expose depuis 1923, à Paris avec succès, signant ses tableaux du nom français de Blond, adopté sous l'occupation.



expertise@ecoledeparis.org
tél : 01 77 38 46 51