Vladimir Naïditch

1903 1981
(Russie) 1903 /   (France) 1981

Issu d’une famille aisée, Vladimir Naïditch étudie le dessin à l’école d’Arts appliqués de Moscou et expose pour la première fois à l’âge de quatorze ans.

Vers 1920, il s’installe à Paris et poursuit des études scientifiques au lycée Janson-de-Sailly puis à la Sorbonne. Il consacre cependant son temps libre à la visite des musées et des galeries. Naïditch est associé à son frère dans une société de distillerie d’alcool, ce qui lui permettra de peindre sans souci matériel De 1927 à 1929, il fréquente l’académie de la Grande Chaumière et l’académie Colarossi. Il étudie avec André Lhote et se lie d’amitié avec les artistes russes de Montparnasse : Jean Pougny, Michel Larionov, Kostia Terechkovitch, Ossip Lubitch et Lazare Volovick, qui restera son ami et avec qui il partagera l’atelier de la rue Saint-Jacques. Après une journée de travail, celui qu’on appelle Vova et son ami Volovick s’installent à la terrasse du Select jusque tard dans la nuit.

De 1930 à 1938, Naïditch jouit d’une certaine reconnaissance. À la suite de plusieurs expositions, le baron Edmond de Rothschild s’intéresse à son œuvre.

En 1940, passant par Cuba, il s’installe aux États-Unis. Il expose avec succès à New York et à Rhode Island.

De retour à Paris en 1946, Naïditch retrouve son atelier pillé et détruit par les nazis.