Paul ULLMAN
janvier 4, 2019
Lazare VOLOVICK
janvier 4, 2019

Zelman UTKES

BIALYSTOK (POLOGNE) 1892 – DÉPORTÉ À AUSCHWITZ 1944

Zelman Utkes est issu d’un milieu modeste. Son père était employé dans le bâtiment. Il passe son enfance au heder. Dès 1905, il adhère au Bund. De 1906 à 1908, il fait son apprentissage dans une école d’artisanat et très tôt décide de devenir artiste. En 1908 il part pour Vilnius étudier la peinture et donne des cours de violon pour gagner sa vie. Il revient à Bialystok et dessine des illustrations pour le journal sioniste La Voix de Bialystok. Il croque des portraits de Theodor Herzl, de Max Nordau.

En 1910, Utkes est à Odessa, à Berlin, puis s’embarque pour un long voyage en Palestine. Il travaille à l’assèchement des marais et attrape la malaria. En 1914, il quitte la Palestine, devient fonctionnaire dans l’Administration anglaise en Égypte. Il a pour tâche de dessiner les mosaïques qu’il trouve dans le désert. L’État anglais lui commande un monument aux morts qui se trouve aujourd’hui dans le désert du Sinaï. En 1923, Utkes arrive à Paris et se marie. Sa femme travaille comme vendeuse dans un magasin d’alimentation, ce qui lui permet de peindre et de prendre part à la vie artistique parisienne. Au début de l’année 1939, il part avec son épouse vers le sud de la France. Des agents de la Gestapo les arrêtent. Ils sont emprisonnés à Toulouse puis internés le 28 janvier 1944 au camp de Drancy. Le 10 février 1944, ils sont déportés. Convoi no 68. Assassinés à Auschwitz.