Lasar SEGALL
janvier 4, 2019
Sigismond SIGUR-WITTMANN
janvier 4, 2019

David SEIFERT

WOLANKA (GALICIA) 1896 – MEUDON (FRANCE) 1980

David entre dans une école d’Art à Lwov, puis a Weimar en 1912 où il rencontre Joachim Weingart et Paul Klee. Sensible à son talent,l’industriel et mécène Karol Katz décide de le soutenir pendant ses années de formation pendant deux ans à Berlin puis à Paris où David arrive à Paris en 1924. Son premier fils Toleck, né en Pologne décède en 1926. 1927 est une année riche en évènements pour David puisque son fils Anatole naît en février et qu’il est choisi avec 33 autres artistes – dont Marie Vassilieff, Pierre Dubreuil pour décorer un pilastre de la célèbre brasserie La Coupole à Paris. L’inauguration a lieu le 20 décembre 1927. De 1930 à 1937, David emmène sa femme et son fils à Sanary et vit a Portissol dans un cabanon très modeste. Il peint des affiches de cinéma à Toulon et fait la sculpture du buste de Martha Feuchtwanger qui sera coulée en bronze. Cette oeuvre se trouve actuellement à la villa Aurora à Los Angeles. En 1937 il revient à Paris et loge au 73 rue Notre Dame des champs, sur le même palier qu’Othon Friesz dont il devient l’ami.

Le 14 juillet 1942, grâce à la femme du peintre Othon Friesz, Anna sera sauvée de justesse de la rafle qui eut lieu ce soir-là. Son fils suit sa scolarité au collège Stanislas à Paris, tandis que le peintre et sa femme se cachent jusqu’à la libération dans une maisonnette à Vauderlhan. Anna est courtier d’art après la guerre, mais ce sont les galeristes tels que Vladimir Raykis de la galerie Zak qui s’occupèrent essentiellement des oeuvres du peintre. En 1961, la famille s’installe dans un pavillon à Meudon.