Abraham WEINBAUM
janvier 4, 2019
Joachim WEINGART
janvier 4, 2019

Ossip WEINBERG

VITEBSK (RUSSIE) 1899 – DÉPORTÉ À AUSCHWITZ 1942

Ossip Weinberg grandit à Vitebsk. Ses parents divorcent lorsqu’il a six ans. Sa mère se remarie avec un riche marchand et part vivre à Saint-Pétersbourg. En 1913, Ossip fréquente le lycée de cette ville et parallèlement suit les cours de dessin du professeur Vassili Choukhaiev (1887-1939) avant de s’inscrire aux Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg. En 1920, il part pour Berlin, y retrouve sa mère et son beau-père, et peint des portraits cubistes. En 1928, Ossip Weinberg arrive à Paris et découvre la peinture française. Il étudie à la Grande Chaumière et s’éloigne du cubisme.

À partir de 1928 et jusqu’en 1935, il vit dans de bonnes conditions grâce à la pension que lui envoie son beau-père. En 1936, il est contraint d’accepter un poste de secrétaire chez un ami de son beau-père, ce qui lui permet de continuer à peindre. Le 16 juillet 1942, lors de la rafle du Vel’d’Hiv’, il est arrêté par la police française, avec son frère et sa belle-soeur. Le 31 juillet 1942, ils sont déportés. Convoi no 13. Assassinés à Auschwitz.