Michel FINK
janvier 2, 2019
Otto FREUNDLICH
janvier 2, 2019

Alexandre FRENEL (Isaac Frenkel, dit)

ODESSA (UKRAINE) 1899 – TEL-AVIV 1981

Alexandre Frenel naît à Odessa en 1899. Il y étudie les arts plastiques à l’académie d’art, dans l’atelier du peintre Alexandra Ekster. Il émigre en Israël en 1919 et arrive à Paris un an plus tard. Il s’inscrit aux Beaux-Arts et suit des cours à l’académie de la Grande Chaumière. Il étudie aussi la sculpture avec Bourdelle et la peinture dans l’atelier de Matisse. Alexandre Frenel fréquente la Ruche et les peintres de Montparnasse. Il expose au Salon des indépendants avec de jeunes artistes de son temps, comme Soutine : ils sont tous les deux remarqués par le critique d’art Waldermar George. En 1924, le peintre hollandais Piet Mondrian acquiert deux de ses peintures abstraites.

En 1925, il retourne en Israël. Il y révolutionne la peinture en ouvrant à Tel-Aviv le premier atelier de peinture moderne, où de nombreux grands artistes israéliens feront leurs premiers pas. En 1949, avec d’autres artistes, il fonde une importante colonie d’artistes à Safed. Un an plus tard, il est le premier peintre que l’État d’Israël choisit pour le représenter à la Biennale de Venise. En 1978, à l’approche de ses quatre-vingts ans, une rétrospective est organisée en son honneur à l’Orangerie du Sénat, inaugurée par le président du Sénat Alain Poher. Alexandre Frenel, qui partage sa vie entre Paris et Israël, s’éteint à Tel-Aviv en 1981. Il est enterré à Safed.